Que recherchez-vous ?

La vaccination anti Covid-19

Dernière mise à jour :

Date de publication

24/02/2021

Visuel

Accroche

La campagne de vaccination a débuté en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 28 décembre. Retrouvez ici toutes les informations utiles à votre pratique en tant que professionnel de santé.

Corps de texte

Contenu du bloc éditorial

La stratégie de vaccination a été présentée le 3 décembre par le Premier ministre et le Ministre des solidarités et de la santé. Elle s’appuie sur les recommandations publiées par la HAS le 30 novembre, qui préconisent la vaccination sur les publics cibles prioritaires, selon deux critères : l’existence d’un facteur de risque individuel de développer une forme grave de la maladie et l’exposition accrue au virus.

Retrouvez dans cet article les informations et documents relatifs à cette campagne de vaccination, outil supplémentaire dans la lutte contre la Covid-19.

PORTFOLIOS DE FICHES TECHNIQUES POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTé (site du ministère)

Documents utiles

 

NOUVEAU : FAQ Distribution du vaccin Astrazeneca en médecin de ville - Ministère des solidarités et de la santé

 

 

 

Pour savoir où trouver un centre de vaccination, consultez le site internet de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, qui sera mis à jour régulièrement.

ARticle "La stratégie vaccinale contre la Covid-19" sur le site de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Le vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNTech

Lundi 21 décembre, le vaccin développé par Pfizer et BioNTech a obtenu l’autorisation de mise sur le marché, délivrée par l'Agence européenne du médicament. Le 24 décembre, la HAS a rendu son avis sur l’utilisation du vaccin développé par Pfizer et BioNTech. Elle confirme la stratégie vaccinale contre la Covid-19 et détermine la place de ce vaccin dans cette stratégie.

Le vaccin MRNA-1273 développé par Moderna

Mercredi 6 janvier, le vaccin développé par Moderna a obtenu à son tour l'autorisation de l'Agence européenne du médicament.

Le vaccin AZD1222 développé par AstraZeneca

Le 29 janvier 2021, le vaccin AZD1222 développé par AstraZeneca a obtenu l'autorisation de l'AEM pour les + de 18 ans. Ce vaccin nécessite deux injections espacées de 4 semaines (12 semaines maximum).

Dans son avis du 2 février sur le vaccin d'AstraZeneca, la HAS recommande :

  • l’utilisation de vaccin pour l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social de moins de 65 ans et pour les personnes de - de 65 ans, avec en priorité les 50-64 ans qui présentent des comorbidités ;

  • l’injection de la 2e dose entre 9 et 12 semaines ;

  • la prescription et la vaccination par les sages-femmes et les pharmaciens, déjà formés à la vaccination et ayant déclaré une activité de vaccination, en plus des infirmiers et des médecins, dans tous lieux (lieux d’exercice, centres de vaccination, équipes mobiles, etc.).

Conformément à ces recommandations, le ministère des solidarités et de la santé a annoncé qu’à compter du 25 février 2021, le vaccin AstraZeneca serait utilisé pour la vaccination des personnes de 50 à 64 inclus atteintes de comorbidités.

Les médecins de ville auront dès lors la possibilité de vacciner leur patientèle répondant à ces critères. Ils se procureront le vaccin AstraZeneca auprès d’une officine référente de leur choix.

> Consultez la FAQ Distribution du vaccin Astrazeneca en médecin de ville - Ministère des solidarités et de la santé

Les vaccins autorisés sont annexés au décret du 25 décembre.

Quels vaccins pour quels profils ?

Professionnels

Particuliers

 

La vaccination est gratuite et non obligatoire. La campagne vaccinale s’appuie sur les professionnels de santé et notamment les médecins généralistes.

Accélération de la campagne vaccinale

Suite aux annonces du ministre des solidarités et de la santé, une accélération de la vaccination est menée sur le territoire national.

Les centres de vaccination sont désormais ouverts, et peuvent accueillir les personnes prioritaires.

Une accélération de la vaccination est menée sur le territoire national. Elle est désormais ouverte aux catégories suivantes :

  • les personnes âgées en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et Unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation (SSR) ;
  • les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants ;
  • les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées ;
  • les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans et / ou des comorbidités.

Depuis le 18 janvier, la vaccination est élargie à :

  • toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, vivant à domicile ;
  • les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19, disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.

Les patients particulièrement vulnérables à la Covid concernés sont les suivants :

  • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantés d’organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteints de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé) ;
  • atteints de trisomie 21.

La vaccination sera progressivement élargie à l'ensemble de la population.

A compter du 19 février, la vaccination est ouverte aux personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités à risque de formes graves de Covid-19 (comme par exemple le diabète ou l’obésité), qui peuvent être vaccinées dans leurs structures de soins, notamment à l’hôpital.

A partir du 25 février, elles pourront se faire vacciner directement chez un médecin de ville.

La vaccination : explications en vidéo du Pr Alain Fischer

Tout professionnel de santé et étudiant en santé peut participer à la campagne vaccinale dans la limite de ses compétences en matière de vaccination.

Le médecin coordonnateur en EHPAD peut prescrire et administrer les vaccins aux résidents et aux personnels de l'établissement dans lequel il exerce. Les médecins traitants des résidents doivent être informés des prescriptions réalisées.

Les infirmiers peuvent également réaliser ces injections, à condition qu'un médecin puisse intervenir à tout moment.

 

Recrutement de vacataires dans les centres de vaccination

Certains professionnels de santé qui vaccinent dans les centres de vaccination portés par des collectivités territoriales seront recrutés en qualité de vacataire par l’ARS.

L’outil « démarches simplifiées » est utilisé pour rédiger le contrat de vacation (1re étape) puis pour que le professionnel de santé déclare ses heures de vacation (2de étape - en cours de construction).

Consultez la décision n° 2021-23-0008 du directeur général de l'ARS relatif aux modalités de recrutement et aux montants des vacations des professionnels de santé intervenant dans un centre de vaccination porté par une collectivité locale.
 

décision n° 2021-23-0008 (pdf, 92.23 Ko)

 

Pharmaciens : informations sur la réception des vaccins Covid-19 Pfizer / BioNtech en officine

Pour vous aider dans la préparation de la livraison et la réception des vaccins, Santé publique France a produit deux documents, à télécharger ci-dessous : une Foire aux questions et un document récapitulatif.

 

 

Pour toutes questions, vous pouvez contacter le call center d’ALLOGA au 09 72 72 27 87.

Horaires :  

  • Du lundi au vendredi de 9h à 18h
  • Le samedi matin de 9h à 13h

 

Lundi 28 décembre, la campagne de vaccination a débuté en Auvergne-Rhône-Alpes. La première étape de la campagne de vaccination se déploie pleinement depuis le 4 janvier 2021.

Dans chaque département, un comité stratégique et une cellule opérationnelle vaccination constitués afin de piloter cette campagne de façon coordonnée avec les acteurs locaux.

Consultez leS communiquéS de presse de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Comme indiqué dans le portfolio réalisé par le ministère des solidarités et de la santé (fiche n° 14, page 38), la réparation intégrale des accidents médicaux imputables à des activités de soins réalisés à l’occasion de la campagne vaccinale anti-covid-19 sera assurée par l’ONIAM au titre de la solidarité nationale, comme elle l’a été pour la campagne de vaccination H1N1 ou comme elle l’est pour les vaccins obligatoires.

Consultez le portfolio "Vaccination anti-covid-19 à destination des professionnels de santé" pour plus d'informations. 

 

Le dispositif mis en place sur le fondement de l’article L3131-15 permet de mobiliser l'article L 3131-4 (par le biais de l’article L3131-20 qui y renvoie) qui couvre tous les dommages « imputables à des activités de prévention, de diagnostic ou de soins », sans préjudice des actions qui pourraient être exercées conformément au droit commun.

Cet article est similaire dans sa substance à l’article L311-9 relatif aux vaccinations obligatoires.

En conséquence, la protection des professionnels de santé pour la campagne vaccinale contre le covid est similaire à celle qui leur est offerte pour la prescription et l’administration des vaccins obligatoires visée à l’article L311-9.

Afin de faciliter le suivi de chacune des étapes de la vaccination, un système d'information nommé "Vaccin Covid" a été développé.

Son utilisation est obligatoire pour indiquer chaque étape (consultation, première et seconde injection du vaccin), et permet également de déclarer les éventuels effets indésirables constatés. 

Pour plus d'informations (première connexion, tutoriel), consultez le site internet de l'Assurance maladie.

Consultez l'article dédié sur le site Ameli.fr

Voir aussi

Voir aussi

Visuel

Illustration d'un virus
COVID-19 : prise en charge ambulatoire
Retrouvez toutes les informations sur le COVID-19 à destination des professionnels ...

Voir aussi

Visuel

Un professionnel de santé réalise un test naso-pharyngé
Les tests antigéniques
Retrouvez toutes les informations pour réaliser des tests rapides antigéniques :...