Que recherchez-vous ?

COVID-19 : prise en charge ambulatoire

Dernière mise à jour :

Date de publication

28/09/2020

Visuel

Illustration d'un virus

Accroche

Retrouvez toutes les informations sur le COVID-19 à destination des professionnels de santé d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Corps de texte

Contenu du bloc éditorial

Les informations sont  régulièrement mises à jour sur le site internet de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, en page d'accueil et sur l'article dédié à l'épidémie de Covid-19. N'hésitez pas à les consulter régulièrement.

Consultez le site internet de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes

 

Depuis le 11 mai, nous sommes dans la période du déconfinement. La stratégie est d’identifier, de tester massivement puis d’isoler les personnes testées positives au SARS-CoV-2 afin de casser le plus rapidement possible les chaines de transmission.

Depuis le samedi 11 juillet, qui marque la fin de l’état d’urgence sanitaire sur le territoire métropolitain, de nouvelles mesures ont été prises.

Attention, ces dispositions s'appliquent pour les départements qui ne sont pas placés en zone d'alerte (cf ci-dessous)

  • Autorisation des croisières fluviales de même que les croisières en mer entre les ports européens, pour les navires dont la capacité ne dépasse pas une limite fixée par arrêté ministériel.
  • Réouverture des stades et hippodromes avec une jauge maximale de 5 000 personnes.  (Comme pour les salles de spectacle, les activités rassemblant plus de 1 500 personnes devront donner lieu à déclaration, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires).
  • La jauge maximale de 5 000 personnes pour les grands évènements, les stades et les salles de spectacle est prolongée jusqu’au 30 octobre. A compter du 15 août 2020, au-delà d’un effectif de 5 000 personnes, le préfet de département peut accorder, à titre exceptionnel, une dérogation, dans le strict respect des protocoles sanitaires.
  • Autorisation des sports de combat.

Les différents niveaux d'alerte

Le 23 septembre, le Ministre de la santé et des solidarités a présenté les 3 niveaux d’alerte qui caractérisent la situation épidémique localement, ainsi que les mesures sanitaires associées.

  • Zone alerte : un taux d’incidence supérieur à 50 / 100 000 habitants pour 7 jours mais avec une faible circulation chez les personnes âgées (taux d’incidence < 50/100 000 pour cette population et pas d’impact fort sur les réanimations).
  • Zone alerte renforcée : un taux d’incidence supérieur à 150/100 000 habitants et un taux d’incidence > 50/100 000 chez les personnes âgées.
    Lyon, Saint-Étienne et Grenoble sont en zone d’alerte renforcée.
  • Zone alerte maximale : un taux d’incidence supérieur à 250/100 000 habitants ; un taux d’incidence > 100/100 000 chez les personnes âgées et plus de 30 % des lits de réanimation disponibles occupés par des patients atteints de COVID.

Les Zones de circulation active du virus (ZCAV)

Depuis fin août, le Gouvernement a établi des zones de circulation active du virus (ZCAV). Le passage en ZCAV se fait en fonction des données épidémiologiques de chaque territoire et par décret du Premier ministre. Le placement d’un département en ZCAV autorise par décret le Premier ministre ou le préfet à prendre des mesures de restriction.

En Auvergne-Rhône-Alpes, 8 départements sont concernés : l’Ain, la Drôme, l’Isère, la Loire, la Haute-Loire, Le Puy-de-Dôme, le Rhône et la Savoie.

Les patients sont invités, en cas de symptômes évocateurs du COVID-19 :

  • en l’absence de signes de gravité : contacter leur médecin traitant. A défaut, les permanences de soin ou les solutions de télémédecine sont utilisables. Après contact médical, les solutions de téléconsultations doivent être favorisés, selon les situations ;
  • en cas de signes de gravité (malaise, difficultés respiratoires) : appel du SAMU-centre 15.

Le médecin traitant peut, selon les situations :

  • proposer une consultation en télémédecine si c’est possible ;
  • donner un rendez-vous, éventuellement dans des créneaux horaires dédiés aux consultations pour les patients symptomatiques Covid-19.

Le médecin lui prescrira un test de recherche du virus (PCR) et le patient devra appliquer les recommandations sanitaires d’isolement à domicile.

Concernant la téléconsultation, deux fiches questions / réponses sont à disposition sur le site du ministère :

Fiche médecins
Fiche patients

De nombreuses affiches et arbres décisionnels sont mis à disposition des médecins pour informer leurs patients. 

> Consultez-les sur le site internet du ministère des solidarités et de la santé
 

Durant le déconfinement : casser les chaînes de contamination

Tester permet de casser la chaîne de contamination du Covid-19. 

Consultez l'article sur l'Organisation du dépistage en Auvergne-Rhône-Alpes sur le site internet de l'ARS

 

Liens utiles - Informations à destination des professionnels de santé

 

Informations générales sur le COVID-19