Que recherchez-vous ?

Durant l’épidémie, privilégions la télésanté

Dernière mise à jour :

Date de publication

27/10/2020

Visuel

Visuel d'illustration d'une télé-consultation
Crédit : Fotolia

Accroche

Depuis le début de la crise sanitaire, les acteurs de santé s’organisent pour prendre en charge leurs patients à distance.
Face à la reprise épidémique, le 23 octobre, le ministère des solidarités et de la santé a appelé à privilégier de façon massive les prises en charge à distance.

Corps de texte

Contenu du bloc éditorial

Il s’agit de poursuivre le déploiement d’organisations de soins à distance par les professionnels médicaux (médecins et sages-femmes), les auxiliaires médicaux (diététiciens, ergothérapeutes, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, psychomotriciens) et les pharmaciens.

La téléconsultation permet de protéger à la fois le patient et le professionnel de santé. Ce dispositif donne accès à un diagnostic, tout en maîtrisant le risque de contamination.

Depuis le 18 mars, elle est prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie. 

Fiches d’aide pour le recours à la téléconsultation sur le site du ministère : 

• patients
• médecins

Les actes de télémédecine et des activités de télésoin sont autorisés et encouragés selon des conditions de droit et dérogatoires en période d’épidémie.

L’ensemble des possibilités et dérogations est recensé dans un tableau récapitulatif régulièrement mis à jour :

Les consultations par téléphone

En raison de la réactivation de l’état d’urgence sanitaire à compter du 17 octobre 2020 sur tout le territoire, le gouvernement devrait autoriser à nouveau la prise en charge financière des téléconsultations par téléphone, c’est-à-dire sans vidéotransmission. Un décret sera publié prochainement. Cette dérogation s'applique uniquement aux patients n'ayant pas accès à une connexion internet à haut débit ou très haut débit. Elle s'applique également aux patients disposant d'un tel accès mais ne disposant pas d'un terminal permettant une vidéotransmission dans l'une des situations suivantes :

  • patient présentant les symptômes de l'infection ou étant reconnu atteint du covid-19 ;
  • patient âgé de plus de 70 ans ;
  • patient reconnu atteint d'une affection grave mentionnée au 3° de l'article L. 160-14 du code de la sécurité sociale ;
  • patiente enceinte.

Une solution de téléconsultation régionale

Pour répondre à ces besoins, la solution de téléconsultation régionale sécurisée vient en soutien des professionnels de santé.
Elle est mise à disposition gratuitement par le Gcs Sara, dans son rôle de Groupement régional d’appui au développement de la e-Santé, sous pilotage de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Le service régional de téléconsultation du Gcs Sara, recommandé par l’ensemble des acteurs de santé, pour sa simplicité d’utilisation, permet notamment de :

  • continuer d’assurer un suivi médical à distance (cas confiné à domicile, suivi d’une maladie chronique, renouvellement d’ordonnance, …) ou de réaliser des primo-consultation de suspicion de Covid-19 pour les médecins ;
  • assurer un suivi renforcé des patients à domicile, sur prescription médicale, pour les infirmiers ;
  • poursuivre le suivi de leurs patientes (préparation à la naissance et à la parentalité, consultations...) pour les sages-femmes ;
  • faire de la prévention, du suivi des exercices de rééducation pour les kinésithérapeutes ;
  • assister le patient à la téléconsultation, transmettre des données complémentaires au médecin et recevoir l’ordonnance pour les pharmaciens

 Pour en savoir plus sur le Gcs Sara, consultez le communiqué de presse dédié sur le site internet de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Voir aussi

Voir aussi

Visuel

Photo d'un médecin en consultation à distance
Utiliser la télémédecine dans son exercice
Le terme "télémédecine" regroupe plusieurs types de prise en charge qui...

Voir aussi

Visuel

Photo extraite d'un reportage vidéo sur la téléconsultation en pharmacie
Utiliser la télémédecine dans son exercice
Le terme "télémédecine" regroupe plusieurs types de prise en charge qui...