Le Pays de Gex, territoire de l’Ain de 100 000 habitants, est situé sur la frontière suisse à proximité immédiate de Genève.
Les 27 communes qui le composent bénéficient d’une forte croissance démographique et économique offrant de multiples opportunités pour les praticiens souhaitant s’y installer.  

La communauté de communes du Pays de Gex (CCPG) a choisi d’offrir un soutien financier aux internes en médecine générale réalisant tout ou partie de leur stage sur son territoire.
Cette aide est accordée aux étudiants réalisant leur stage chez le praticien ou le SASPAS.
Elle a pour objectif de compenser le coût de la vie sur ce territoire frontalier.

Cette aide de 600€ mensuels * sans autre engagement que la réalisation du stage sur le territoire de la CCPG, est cumulable avec l’aide du Conseil départemental de l’Ain, soit une aide totale pouvant aller jusqu’à 1200€ mensuels.
*(prorata du temps de stage effectué sur le Pays de Gex : 600€ si la totalité du stage est réalisée sur le Pays de Gex, 400€ si 2 des 3 maîtres de stage sont dans le Pays de Gex, 300€ si 1 sur 2, 200€ si 1sur 3)

Des possibilités de logement à moindre coût sont par ailleurs offertes par certaines communes du territoire, des places en crèche sont également disponibles au sein de notre réseau de crèches intercommunales et un coordonnateur local facilite les démarches locales pratiques et professionnelles des internes.

Une rencontre avec les différents partenaires de santé locaux (médecins libéraux du Pays de Gex et hospitaliers du Centre Hospitalier Annecy Genevois-CHANGE) est prévue au cours du stage.
Un bilan téléphonique sera réalisé afin de connaitre l’impact de l’aide sur la connaissance du réseau de santé local et les conditions d’accueil au cours du séjour.

Pour bénéficier de cette aide, aucune démarche administrative n’est nécessaire, une fois le stage choisi, la Communauté de Communes se mettra directement en relation avec le stagiaire (dès réception des listes de stage transmises par la faculté).

Pour toute information :
Communauté de Communes du Pays de Gex
Sandra Dufreneix, Coordinatrice Santé : sante(at)ccpg.fr / 06 31 09 47 22
Standard service médico-social et santé: 04 50 99 38 85
Consulter le site internet www.ccpg.fr


 

 

Pour favoriser l'installation de médecins généralistes dans les zones jugées prioritaires au regard de la santé publique, le Conseil régional intervient notamment par la mise en place à titre expérimental de bourses pour les internes en stage dans ces zones, et d'une aide financière pour les internes qui s?engagent à s'y installer...
Consultez le site du Conseil régional.

Etudiants en médecine :

Le Conseil départemental travaille en étroite collaboration avec la Faculté de Médecine de Lyon afin d'inciter les étudiants en médecine à réaliser leur stage dans le département de l'Ain et ainsi le découvrir. En effet, l’étude réalisée fin 2015 auprès des étudiants en médecine a montré que la réalisation de stages est un facteur incitatif à s’installer dans le département.

 Environ cinquante-cinq étudiants en médecine sont aidés chaque année.
L'aide financière varie entre 200 et 600 euros mensuels, en fonction de l'él

  • 400 euros par mois pour un stage se situant entre 50 et 100 km de Lyon (200 € si le stage est à cheval avec un autre département),
  • 600 euros par mois pour un stage au-delà de 100 km de Lyon (300 € si le stage est à cheval avec un autre département).

 L'objectif est de compenser les frais engagés par les étudiants pour se rendre sur leur lieu de stage.

Elle est accordée aux étudiants en médecine, réalisant leur stage chez le praticien ou le SASPAS (stage de fin d'étude de six mois), dans le département de l'Ain.

 Un bilan est réalisé à chaque fin de semestre avec les étudiants ayant bénéficié de cette aide. Une enquête téléphonique a été réalisée également pour connaître l'impact de ce dispositif. Au final, les étudiants se disent très satisfaits de l'aide financière accordée par le Conseil départemental de l'Ain, permettant ainsi de compenser leurs frais d'hébergement et de déplacement. Par cet intermédiaire, les étudiants apprennent à connaître notre département, et ses richesses. Beaucoup d'entre eux poursuivent leur activité dans l'Ain par des remplacements.

 Une journée d'accueil est organisée chaque semestre, permettant aux étudiants de découvrir les missions du Conseil départemental (Protection Maternelle et Infantile [PMI], Centre de Planification et d'Education Familiale [CPEF], Protection de l’Enfance, Personnes Agées [PA], Personnes Handicapées [PH] et Maison Départementale des Personnes Handicapées [MDPH]). Des stages de découverte auprès des médecins de PMI/CPEF ou PA/PH peuvent également être réalisés. Les internes en SASPAS peuvent également venir en PMI et/ou en CPEF une journée par semaine.

 Etudiants en orthophonie :

Depuis décembre 2014, l’Assemblée départementale a décidé d’élargir le principe de l’aide financière aux étudiants en orthophonie pour les stages de fin d’étude.

 L’aide varie entre 800 et 1 200 euros, en fonction de l’éloignement du lieu du stage par rapport à Lyon :

o   800 euros pour un stage, situé entre 50 et 100 km de Lyon,

o   1 200 euros pour un stage, situé à plus de 100 km de Lyon.

 Elle est accordée aux étudiants en dernière année d’étude d’orthophonie qui effectuent des stages en libéral ou des stages mixtes associant du temps en libéral et du temps en établissement.

 

 

 

Principe :
L'une des dispositions contenue dans la loi relative au développement des territoires ruraux vise à développer les services de santé et inciter les médecins à s'installer en zone rurale. Il s'agit également d'établir une meilleure coordination des aides des collectivités avec les organismes d'Assurance Maladie pour favoriser l'exercice de professions médicales en cabinet de groupe et la constitution de pôles de soins via l'attribution d'une indemnité d'étude notamment.

L'étudiant bénéficiaire doit s'engager à s'installer, une fois son diplôme obtenu, dans une zone déficitaire en offre de soins, pour une durée de 6 ans minimum.

 Le Conseil Général de l'Allier a décidé de signer 10 contrats par an.

Montant des aides :

  • 1ère année du 3ème cycle : 700 €/mois, soit 8.400 € pour l'année universitaire
  • 2ème année du 3ème cycle : 1.000 €/mois, soit 12.000 € pour l'année universitaire
  • 3ème année du 3ème cycle : 1.500 €/mois, soit 18.000 € pour l'année universitaire

Par le biais de sa mission "Accueil Allier", le Conseil Général a mis en place un accompagnement personnalisé pour ces futurs médecins (découverte du département, rencontre avec les élus et les professionnels de santé des zones déficitaires, visite des opportunités d'installation). Cet accompagnement s'adresse également à tous les professionnels désireux de s'installer dans l'Allier.

  • Bourses aux stages
    L'étudiant doit être inscrit à la faculté de médecine de Lyon ou Saint Étienne. Les demandes sont à faire aux facultés de médecine.
    Les stages visés sont les stages Praticien ou celui du SASPA d'une durée de 6 mois. Le montant est de 400 euros/ mois.
    Le maître de stage responsable doit être installé dans une zone fragile ou une zone de vigilance définies par l'ARS ou être dans une zone rurale.

  • Accompagnement aux stages et à l'installation
    Pour favoriser la réalisation des stages par les internes en médecine du 2è ou 3ècycle, le Département a mis en place un accueil pour les stagiaires et professionnels lors de leur venue en Ardèche : aide à la recherche d'un logement, d'un mode de garde, pour entrer en contact avec des maîtres de stage, etc.
    La personne référente à contacter au Département est : Charlaine DURAND (04-75-66-79-56) 

 

Pour les étudiants en médecine générale

Le Conseil départemental de l’Isère travaille en étroite collaboration avec les Facultés de Médecine de Grenoble, Lyon Sud, de Lyon Est et l’Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes.
Dans le cadre d’un partenariat ambitieux avec ces différents partenaires, le Conseil départemental de l’Isère propose :

1) Une bourse d’études forfaitaire de 56 000 €

( pour les internes de médecine générale du troisième cycle et qui se décline ainsi) :

  • 17 000 € la première année.       
  • 19 000 € la deuxième année.
  • 20 000 € la troisième année.

Lorsqu’un étudiant entre dans le dispositif :

  •  Il peut le faire tout au long des 3 années de son internat et ce quelle que soit la faculté de médecine où il étudie ;
  • Il n’a pas l’obligation de choisir tout de suite la commune où il souhaite s’installer ;
    -Ce choix peut évoluer en fonction de ses stages et remplacements éventuels.
    -Ce choix doit être fait dans l’année suivant l’obtention de son diplôme
  • Il n’a pas l’obligation de s’installer dès l’obtention de son diplôme ;
  • Il peut commencer par faire des remplacements en Isère. L’obligation d’installation est dans les 2 ans suivants l’obtention de son diplôme.
  • L’installation en binôme avec l’un des internes de la même promotion est possible ; Dans une telle hypothèse, 2 bourses seront attribuées. De même,  l’installation dans un cabinet existant ouvrira droit à l’obtention de la bourse.

Cette bourse vient en complément  de leur rémunération mensuelle et dans l’objectif de contribuer à améliorer leur qualité de vie sur l’ensemble du troisième cycle.
En contrepartie, les boursiers devront s’engager à s’installer durant deux ans dans les zones « labellisées du Département », c’est-à-dire celles qui comptent moins de 7 médecins pour 10 000 habitants.

2) Une Aide à l’installation :

Convaincu de l’importance de soutenir l’installation de nouveaux médecins en Isère, le Département de l’Isère a décidé de mettre en place une subvention d’investissement d’un montant forfaitaire plafonné de 10 000€ pour permettre l’acquisition du premier équipement nécessaire à la création d’un cabinet médical.
Pour obtenir cette subvention, il faut :

•    Que la création du cabinet médical  soit dans l’une des « zones labélisées » déterminées par le Département ;
•    Cette subvention est versée pour la création d’un cabinet médical et non en cas de transfert de l’activité.
•    Cette aide est cumulable avec la bourse d’étude départementale accordée aux internes de médecine générale et/ou avec la subvention d’investissement possible pour la création d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire.

3) Une augmentation du nombre de stages

Et ce dans les « zones labélisées » en proposant aux médecins de devenir maitre de stages.
Une indemnité de 750 euros est proposée à ces derniers pour compenser la perte financière engendrée par la perte de patientèle durant la  formation.
Par cet intermédiaire, les étudiants apprennent à connaître notre département, ses richesses et peuvent ainsi plus facilement  envisager leur projet professionnel et projet de vie dans ces « zones labélisées ».
Au travers de ces différentes aides  proposées aux internes et médecins, le Département de l’Isère s’engage contre la désertification médicale pour garantir un accès aux soins équitables à tous les Isérois.


Pour tous renseignements concernant l’ensemble du dispositif et les « zones labélisées ».
Merci de contacter la Cellule Isère Médecins  sur son site : www.medecins.isere.fr Par mail : medecins@isere.fr Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h en appelant le Au  04-76-00-38-38